"Après le pain, l'éducation est le premier besoin du peuple." Danton 1793.

Le vote en 2012 devra être utile.  C'est sûr qu'ils sont sympas tous ; j'aime toujours bien Mélenchon et je suis d'accord avec ce qu'il dit, Eva Joly ne m'est pas antipathique, et même Poutou, qui est un peu mou, mais ne ferait pas de mal à une mouche. Mais la crise est là, l'euro menacé. Sous l'impulsion de mon ami Rimbus, je suis allée lire quelques papiers à ce sujet et beaucoup sont très pessimistes. Moi, personnellement, je n'ai pas de bas de laine, ni de fortune, ni d'euros en poche, donc...

Charb___Maurice_et_Patapon___DevinEt que fait le gouvernement ?  Le gouvernement s'acharne à polluer le débat et la tête des gens avec des sujets populistes et racistes. L'abaissement de la majorité des mineurs délinquants à 12 ans !! Regardez votre fils ou votre fille de 12 ans. Il peut faire une connerie, personne n'est à l'abri. Imaginez-le en prison ou en centre fermé. Non... Vous n'imaginez pas. Bon deuxième sujet et il y en plein ma botte de Noël : le non-droit de vote dans les communes pour les étrangers, je ne comprends même pas que des gens qui vivent et travaillent ici depuis longtemps ne l'aient pas déjà !! Ensuite qu'est-ce qu'on a ... Ha tenez... Les immigrants dont on veut réduire le nombre, ils viennent piquer le boulot des Français.. (j'ai déjà entendu ça quelque part). Il y a aussi la fameuse insécurité, attention nous sommes cernés par les criminels ! Je n'y crois pas plus qu'en 2007.

Pendant ce temps là tout augmente, le gaz et les produits de première nécessité. Le nombre de fonctionnaires ne sera jamais aussi bas, l'éducation va devenir un mythe ; les étudiants boursiers sont menés par le bout du nez car on ne leur verse pas leur argent ou juste après que le banquier ait pris les agios nécessaires à s'enfoncer encore plus. Etudiez les jeunes pauvres, mais étudiez, angoissés du lendemain ; les Indignés qui dans ce pays de droits de l'homme (sic), ont un mal fou à se poser et rester.

Donc voilà un constat amer de lendemains qui ne chanteront pas, mais ces sujets sont éculés. Ne pas se laisser avoir. On a le nez dans la crise, ça tout le monde le sait. Accrochez-vous à vos derniers deniers. Mais de grâce, ne soutenons pas, par nos votes irraisonnés, ce traitement crasse de questions aussi sensibles et humaines. Des questions qui font la société. Je me souviens de Todd disant en 2010 sa honte d'avoir ce "machin" à la présidence de la République après l'affaire des Roms. Je suis bien d'accord, il faut en changer coûte que coûte.