12 janvier 2012

Les Pen et consorts, qu'on sortira !

01-1019On dit bonne année d'habitude. Alors bonne année. Un Français sur trois d'accord avec les idées de Le Pen. Je ne dis plus Marine c'est trop humain. Le Pen ça suffit. Oui Le Pen ça suffit ! Et si elle n'avait pas ses signatures ? (sourire)... Bien fait ! Mais que certains de nos concitoyens soient aussi cons et malembouchés pour croire ce qu'elle serine à longueur de temps et que l'UMP ressert comme pour lui emboîter le pas, ça fait peur (un peu car je ne suis pas étonnée). C'est quoi les idées de Le Pen ? Trop d'étrangers ! Trop de délinquants ! Pas assez de valeurs traditionnelles ? Trop de liberté ! Trop d'insécurité ! Trop de droits à l'islam ! Jeanne d'Arc est à moi ! (achetez Charlie cette semaine, juste pour le dessin de Jeanne d'Arc Vador). Bref toutes plus crasses les unes que les autres, raccoleuses sans but et sans fondement, et puis je ne lis pas France Soir !

Donc les autres vont devoir faire avec elle... et contre. L'UMP est prise à son propre piège. Les classes moyennes à qui on répète depuis 5 ans que les chômeurs et les immigrés leur piquent leur pognon, sont prises pour des bouses. Mais l'électorat Le Pen peut se dissoudre très vite. Les ouvriers, les employés, les travailleurs de tous poils si on sait leur parler intelligemment et pas les prendre à longueur de quinquennat pour des cons peuvent aussi voter de manière réfléchie et digne. On stigmatise les électeurs mais les programmes n'ont toujours pas été très discutés encore à gauche comme à droite, à 100 jours de l'élection. Il nous manque des débats. François Hollande nous a dévoilé son luxueux QG de campagne hier, à (quand même !) 40 000 euros par mois. S'il y embauche qu'il dise... Tout ça est un vaste scénario, refilmé différemment, repris d'une génération à l'autre. Des choses changent bien sûr et il faut passer par les lois pour que les choses changent. Mais on a oublié le but même de la politique. La politique ne devrait pas être professionnalisée. On ne devrait pas pouvoir automatiquement faire de la politique de mère en fils ou de père en fille (hein la fille Le Pen !) et de surcroît si bien payée. Les nantis de tous poils ne comprendront jamais rien à ce que c'est de ne rien avoir à bouffer, de ne pas avoir de logement ou ne pas pouvoir payer ses factures. Et les politicards sont des nantis sans obligation de résultats. En tout cela ne les atteint pas beaucoup et honte à ceux qui se cherchent un parachutage en région ou en circonscription en ce moment.
Donc oui la fille de Le Pen a des idées crasses mais les autres politiques sous couvert d'un parti démocratique ne sont pas plus jolis jolis. Pour nous, ils n'ont guère d'égards. Mais alors qui va se soucier de nous ? Finalement on est bien gentils (et cons) d'aller voter pour eux. Vive l'anarchie c'est pas pire. Et bonne année. (non je ne suis pas en colère, j'attends un signe politique fort et je n'ai que ça à faire).
 
Et vive Charlie Hebdo

Posté par cecileinfine à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Pen et consorts, qu'on sortira !

Nouveau commentaire