Certains parlent de Merkozy. J'aurais choisi plutôt Sarkel (Les Bretons [mais est-ce seulement eux ?] disaient un strakel (pardonnez-moi l'orthographe) pour désigner une vieille voiture pourrie, qui n'avance plus... bon pas la peine de chercher ni les dicos ni le net ne connaissent).

ECOLEPour le coup je trouve que ça leur va mieux, ça fait plus ringard (et là ils vont bien ensemble ces deux-là, pour ça.)  Plus branlant aussi, dans tous les sens du terme. Parce que oui messieurs-dames, ils s'en branlent de notre avenir, sachez-le. Ils s'en contrefichent, ils ne seront plus là. Voilà. Donc la politique d'économie en ce moment me fait doucement rigoler. Mais je m'informe quand même et je vois, dans ce brouillard médiatique, des gens, capables et prêts à mouiller leurs chemises.Hélas, Arnaud Montebourg, sur tous les fronts des fraudeurs ne fait peur qu'à son camp, finalement (http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Montebourg-accuse-de-corruption-des-elus-PS-du-Pas-de-Calais_39382-2019669_actu.Htm). Dernier article en date. Il a raison. La politique ne doit pas être corrompue. La politique ne doit pas être illisible. La politique ne doit pas être hautaine.

Et j'ajoute, la politique ne doit pas être professionnelle. Chacun son tour. Deux mandats ici OU là et après place aux autres. Plus de gens se sentiraient concernés. Ce n'est pas un gâteau à partager entre quelques-uns qui déroulent les ficelles. Nous avons besoin de la politique pour faire changer les choses. L'histoire nous le montre.

Se laisser noter comme des gamins ! Quand même... C'est affligeant. Je perds mon triple A. Punition. C'est un système éculé. Alors facile à dire, je n'ai pas de solution. Je ne suis pas du côté des ilfo ou yaka, j'ai déjà assez avec ma propre notation. Moi en ce moment je me prends un E. Je suis en colle.