2010_01_12_eolienneLes journées commencent par le même rituel, je me lève (et je te bouscule… ha ha non…) et je prends mon café devant internet à regarder les infos, les annonces de boulot etc. Et là je tombe sur cet article, au demeurant pas plus agaçant qu'un autre, en ce moment ce n'est pas ça qui manque, d'autant que je pense très fort aux pauvres Haïtiens, touchés une fois de plus par un malheur.
http://www.rue89.com/planete89/2010/01/12/leolienne-a-300-euros-coutera-finalement-7-500-euros-133429
Celui qui m'agace c'est Starck, malgré que j'aime le design et beaucoup de ses réalisations. Starck qui surfe sur la nouvelle mode de se dire : Oh ben tiens si je mets une éolienne dans mon jardin, je ne devrai plus un rond à EDF et c'est même eux qui m'en devront ! Il dit : « Imaginons le monsieur qui pratique -hélas- le loisir le plus courant de notre société de consommation : aller au supermarché (quel mépris !!) le samedi pour acheter un gadget inutile. Au lieu d'un autoradio, il va voir en rayon une éolienne désirable et se dire que c'est encore plus beau. Elle vaut 300-400 euros (on ne connaît pas encore le prix exact), c'est-à-dire ce qu'il dépense pour des objets inutiles…"
Sauf que la réalité est toujours décevante et qu'un article qui se révèle 20 fois plus cher qu'annoncé, devient inintéressant dans la seconde de l'annonce qui du coup n'a plus l'impact escompté mais son contraire. Et ça m'énerve que des gens comme Philippe Starck, fat, imbu de leur personne soient aussi dédaigneux avec le contemporain pour lequel il crée, à moins qu'il ne crée et c'est la preuve ici que pour des gens aisés et bourgeois et élitistes… Et là le contrat est définitivement raté. D'autant que son éolienne, on dirait les embouts de mon batteur électrique !!!